Les Noms. — Les Titres. — Les Armoiries. — Les Devises.

LES NOMS. — LES TITRES. — LES ARMOIRIES. — LES DEVISES. par Monsieur Louis dela Roque, avocat à la Cour Impériale 1860 L'usage des noms remonte à l'origine des choses; mais leur transmission héréditaire dans les familles est toute moderne. Elle ne commence à s'établir en France qu'après l'hérédité des fiefs, passe d'abord à l'aîné des enfants qui succède à la seigneurie, et ne devient patronymique, c'est-à-dire commune à tous ceux qui descendaient d'une même tige, que vers le milieu du quatorzième siècle; jusqu'à cette époque les puînés prenaient le nom du fief qui leur était échu en partage. « Chez les Français qui habitaient au nord de la Loire et sur lesquels l'influence romaine n'agissai

Anoblissements par Lettres Patentes et par les fonctions

ANOBLISSEMENTS PAR LETTRES PATENTES ET PAR LES FONCTIONS par Monsieur Louis dela Roque, avocat à la Cour Impériale 1860 Dire ce qu'est la noblesse, c'est annoncer suffisamment ce que peut être l'anoblissement. La supériorité reconnue par l'opinion publique, le respect, la considération, la confiance que s'attirent certains hommes par l'éclat de leurs services, ou par leur dévouement au bien public, deviennent, par la consécration du prince, habituels et inhérents à leurs enfants, et passent à leur postérité. De là naît une certaine émulation, une certaine ambition, qui nous portent à vouloir égaler et quelquefois surpasser nos ancêtres et justifier la distinction qu'on leur accorde en la mér

Origine et formation de la Noblesse

ORIGINE ET FORMATION DE LA NOBLESSE par Monsieur Louis dela Roque, avocat à la Cour Impériale 1860 Noblesse, dans la signification générale de ce mot, exprimait ce qui se fait connaître d'une façon éclatante: nobilis, notabilis, à noscibili, distingué, remarquable. Dans une signification plus restreinte, ce mot servait à désigner un ordre de citoyens distingué de tous les autres. Tous les hommes naissent égaux par le droit de nature; mais cette nature qui les destine à vivre en société, rompt elle-même l'égalité primitive. « L'égalité, disait Voltaire, n'est pas l'anéantissement de toute subordination; nous sommes tous également hommes, mais non membres égaux de la société... Les hommes sont

Les chevaliers

Shady DOM styles for custom-style Shady DOM styles for dom-template Shady DOM styles for dom-repeat Shady DOM styles for array-selector Shady DOM styles for dom-if Shady DOM styles for iron-meta Shady DOM styles for iron-meta-query Shady DOM styles for iron-a11y-announcer Shady DOM styles for paper-menu-button Shady DOM styles for yt-app-context Shady DOM styles for yt-service Shady DOM styles for iron-overlay-backdrop Shady DOM styles for iron-dropdown Shady DOM styles for iron-input Shady DOM styles for iron-iconset-svg Shady DOM styles for paper-input-char-counter Shady DOM styles for paper-input-container Shady DOM styles for paper-input-error Shady DOM styles for paper

Les chevaliers

Les chevaliers sont des fils de seigneur qui consacrent leur vie au combat. Ils se mettent au service d’un seigneur pour quelque temps ou pour toute la vie. Les chevaliers sont envoyés vers l’âge de douze ans chez un autre chevalier afin qu’ils y apprennent les règles de la chevalerie. Ils apprennent le métier des armes, en assistant le chevalier de différentes façons, entre autres en s’occupant de ses chevaux et de son armure. On appelle ces jeunes gens: des écuyers. Ils apprennent aussi à monter, à se battre à cheval, et à s’occuper des armes. L’adoubement du chevalier est la cérémonie qui permet à un jeune guerrier de devenir chevalier. À partir du XIIe siècle, l’adoubement s’accompag

Entradas destacadas
Entradas recientes
Archivo
Buscar por tags
Síguenos
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Maison Royale Merovingienne de David Toulouse Gévaudan 2020

  • Facebook Round